Socio-histoire du féminisme « lutte de classes »

Recueil de témoignages de militantes

Ce projet vise à constituer un fonds d’archives orales afin de préserver la mémoire du courant féministe « lutte de classes » (de 1968 à nos jours). Mené avec Aurore Koechlin, sociologue, Laurent Pagnier et Franck Veyron, archivistes, il consiste à réaliser un ensemble d’entretiens avec d’anciennes militantes du mouvement des femmes des années 1970 qui étaient impliquées, à des degrés divers, dans les groupes de femmes se revendiquant de la lutte des classes et du marxisme (groupes femmes, maisons des femmes, commissions syndicales femmes notamment).

Les entretiens seront disponibles à des fins de recherche et d’enseignement à La Contemporaine (consultation sur place uniquement), campus universitaire de Nanterre.

Couverture du numéro 1 des Cahiers du féminisme
Cahiers du féminisme N°1, couverture